• ACI 2000, Avenue du Mali, Rue 341 en face du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida . BKO - MALI
  • +223 66 75 94 45
  • ACI 2000, Avenue du Mali, Rue 341 en face du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida . BKO - MALI
  • +223 66 75 94 45

Processus de sélection

Le Processus de Sélection des Membres du Vivier d’Expertise Féminin

Bamako, Ouagadougou, Niamey

Janvier-Février 2020

 

Le choix des membres du vivier d’expertise féminin s’est déroulé dans un processus inclusif et transparent qui a compris cinq étapes :

Première étape : L’appel à candidature

A l’issue des symposiums des organisations féminines de la société civile au Mali, Niger et Burkina Faso, des recommandations ont été formulées sur les critères de sélections des futurs membres du vivier d’expertise féminin en matière de sécurité. Ces critères ont inspiré l’appel à candidature. C’est par cet appel que le processus d’identification des bénéficiaires directes du projet a débuté.

L’appel à la candidature a été ouvert du 25 Octobre 2019 au 25 Novembre 2019. Il a été prolongé au Niger et au Burkina Faso jusqu’au 20 Décembre 2019 dû à l’absence de représentativité de certaines régions de ces pays parmi les candidatures recueillies.

Cet appel à candidature a permis de récolter 389 dossiers de candidatures au Mali, 79 au Niger et 105 au Burkina Faso, soit un total de 573 femmes qui ont manifesté leur intérêt à rejoindre le vivier à travers les trois pays. Ces candidatures provenaient de toutes les régions de ces trois pays.

Deuxième étape : La présélection des candidatures

La présélection des candidatures a été fait par un comité de sélection constituteur de fait. Ce comité, constitué à chaque fois, des représentantes des organisations de la société civile et de l’équipe de mise en œuvre du projet (WANEP et DDG) avait pour obligation principale d’assurer la transparence du processus de sélection des membres du vivier d’expertise féminin.

Ainsi, après la réception des dossiers de candidatures dans chaque pays, une séance de dépouillement des candidatures reçues a été tenue par le comité de sélection.

Après le dépouillement des candidatures en Décembre 2019 par le comité de sélection, 30 candidates par pays ont été sélectionnées pour passer une évaluation écrite.

Troisième étape : L’évaluation écrite des candidates

Cette étape avait pour but d’évaluer les candidates sur leurs capacités d’analyses et de compréhension du contexte sécuritaire de leurs régions et de comprendre le rôle qu’elles attribuent à la femme dans la consolidation de la paix et de la sécurité dans leurs communautés.

Après la correction des réponses reçues par chaque membre du comité de sélection, une compilation des notations a permis de classer les candidates.

L’évaluation a abouti à la sélection de quinze candidates par pays pour la dernière étape du processus de sélection.

Quatrième étape : L’Entretien individuel des candidates au vivier

Les entretiens individuels des membres du vivier ont été une occasion de rencontre entre les candidates et les membres du comité de sélection. Cette rencontre a permis aux membres du comité d’entendre les candidates sur leurs motivations, leurs attentes face à ce projet et leurs expériences sur la thématique Femmes, Paix et Sécurité. Les entretiens se sont tenus du 28 au 29 janvier au Niger et au Burkina Faso, et du 3 au 4 février 2020 au Mali.  Chaque entretien individuel a été enregistré avec l’accord des candidates.

A l’issue des entretiens individuels, neuf candidates ont été retenues pour faire partie du futur vivier d’expertise féminin.

Cinquième étape : La Constitution du vivier d’expertise féminin

A l’issue du processus de sélection, neuf candidates par pays ont été retenues sur décision collective d’un comité de sélection représentatif de la société civile dans chaque pays. Ces 27 femmes sont ainsi les membres du vivier d’expertise féminin. A ce nombre a été ajoutée les Chargées du WIPNET du Mali, du Niger et du Burkina Faso, pour un total de 30 femmes bénéficiant de l’accompagnement offert par le projet, à raison de 10 femmes par pays.

Le vivier ainsi constitué, s’est rencontré pour un lancement officiel du 24 au 26 février 2020 à Bamako, au Mali.

Laisser Un commentaire